La fourmi

Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cent millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cent millions d’individus dans une communauté estimée à un milliard de milliard, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires … Ses armes aussi.

Bernard Weber, Les Fourmis

Imaginez alors combien de fourmis sont nées le temps que j’écrive cette phrase.

En s’y intéressant juste à peine, leur monde devient extraordinaire.

Comment une si petite bête peut élever des pucerons, être kamikaze, creuser des méga galeries (une de 6 000 km est connue), nager et former un radeau pour protéger sa belle, provoquer une douleur égale à celle d’une balle de fusil, ravager tout un terrain de culture … Et j’en passe…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :